Plan national de numérisation du Patrimoine: quatre sites l'islois passent au numérique

Plan national de numérisation du Patrimoine 2013 – 4 sites l’islois passent au numérique

L’engagement de la commune dans les technologies numériques s’est concrétisé dès 2013 par une importante campagne de numérisation du patrimoine l’islois cofinancé par le Ministère de la Culture et la commune de L’Isle-sur-la-Sorgue. Les sites concernés font tous l’objet de projets de valorisation ou de réhabilitation en cours, destinés à donner à ces lieux une nouvelle place dans la vie culturelle locale et offrir aux visiteurs une expérience renouvelée.

Hôtel de Brancas-Villars

Scan 3D de la fouille de la cour de l'Hotel de Brancas

L’’îlot de la Tour d’Argent recèle une variété de vestiges de l’histoire de L’Isle. Parmi eux, l’hôtel de Brancas-Villars est une résidence aristocratique de la fin du Moyen Age dont la cour a fait l’objet d’une fouille archéologique programmée en partenariat avec l’Université d’Avignon et le Ciham (UMR 5648). La numérisation est intervenue à la fois pour modéliser les façades de l’hôtel médiéval dans le cadre du projet de réhabilitation de l’îlot et pour relever les vestiges des habitations médiévales des XIIe-XIIIe siècles enfouis sous ses fondations.

Scan 3d des façades sur cour de l'Hotel de Brancas - AFT Topo

La Collégiale Notre-Dame-des-Anges

Avec l’achèvement de la restauration de son clocher et de son chevet en 2016, la collégiale a donc été, au cours de ces dernières années, au cœur de l’actualité de la ville de L’Isle-sur-la-Sorgue. Marquant le paysage urbain de par son architecture imposante et la hauteur de son campanile qui est le point culminant de la cité, elle recèle à l’intérieur de ses murs un foisonnement décoratif, véritable chef-d’œuvre de l’art baroque.

coupe-longitudinale du Nuage de points - AFT Topo

En attendant la restauration intérieure que cet édifice classé au titre des Monuments Historiques mérite, le relevé au scanner 3d a constitué un moyen provisoire de préserver virtuellement le fragile décor peint et les multitudes de boiseries qui l’habille de sa nef jusqu’à son chœur.

coupe-tranversale du Nuage de points - AFT Topo

A terme, cette copie numérique de la collégiale contribuera à l’étude du mobilier de l’église et servira de support à l’étude préalable pour la restauration de son intérieur.

La chapelle des pénitents bleus

coupe_longitudinale de la chapelle - NuageDePoints

La chapelle des pénitents bleus fait partie de ces édifices menacés acquis par la commune dans un but de protection et de valorisation de son patrimoine. Si sa façade du XVIIIe siècle est encore parfaitement identifiable, dès que l’on passe sa porte, les piliers et planchers béton du cabinet de kinésithérapie aménagé dans les années 1970 masquent presque toute trace de l’architecture intérieure de l’édifice. Seul subsiste au dernier étage une partie d’un riche plafond en plâtre décoré de gypserie. L’outil numérique a permis de modéliser et de retrouver les parties manquantes ainsi que les couleurs de cet ouvrage qui pourra être entièrement restauré lors de la transformation prochaine de la chapelle en salle de spectacle.

Le modèle numérique s’est d’ores et déjà révélé précieux tant pour l’étude archéologique de la chapelle que pour le diagnostic architectural d’aménagement qui en a retiré l’intégralité des dessins en coupe, plan et élévation.

Scan 3d du plafond - NuageDePoints

Le cimetière juif

C’est bien à l’écart de la ville que se trouve le vestige le plus conséquent de la communauté juive qui existait jadis à L’Isle-sur-la-Sorgue et dans les communes voisines. Au milieu des champs émergent les stèles funéraires et les enclos parmi lesquels le visiteur attentif reconnaîtra celle d’un ancien maire de L’Isle-sur-la-Sorgue. Longtemps abandonné, ses stèles ayant été régulièrement pillées, le lieu est désormais entretenu et protégé.

Orthophotographie du cimeitère juif - AFT Topo-01

Dans un futur proche, la valorisation paysagée de ces vestiges, le diagnostic architectural et la restauration des enclos funéraires pourront se reposer sur le relevé par scan 3d intégral.

La Tour d’Argent 2018/2019

La tour médiévale bien connue des L’Islois est la prochaine étape de la numérisation de notre patrimoine. Lauréat du plan de numérisation 2018, la ville prépare d’ores et déjà la modélisation complète de la tour et de ses abords. Celle-ci sera menée en 2018/2019. C’est une étape cruciale non seulement pour la présentation au public des travaux archéologiques, par le biais de restitutions en 3d de l’édifice, mais également pour la réalisation des projets architecturaux contemporains qui vont permettre l’aménagement de l’îlot.